Selon un rapport publié jeudi, «un chrétien sur quatre » connaîtrait des restrictions de liberté pour pratiquer sa religion.

Après Venise, colorée en rouge, c’est au tour de Paris. Ce jeudi soir, quatre monuments religieux, juif, catholique, orthodoxe, musulman, la synagogue de la rue de la Victoire, la basilique du Sacré-Cœur, la cathédrale orthodoxe du quai Branly, la Grande Mosquée de Paris, seront illuminés en rouge pour protester contre les persécutions religieuses dans le monde, à l’initiative de l’association internationale Aide à l’Église en Détresse (AED) qui publie le 22 novembre, son 14° rapport sur la liberté religieuse.

« Le rouge est la couleur du sang »…

Lire la suite sur Le Figaro.