« Avant d’être footballeur, je suis un disciple de Jésus »

Depuis qu’il a marqué contre Marseille en Coupe de France, Florian Milla a profité de moments de joie, mais il a surtout profité de l’exposition pour redoubler de paroles sacrées, fort d’une foi chrétienne chevillée au corps.
Quatre jours après l’exploit d’Andrézieux (NDLR interview réalisée jeudi), l’euphorie est quelque peu retombée et les décibels ont cessé de pleuvoir des tribunes garnies de Geoffroy-Guichard, mais Florian Milla est catégorique.

Depuis qu’il a inscrit le deuxième but d’Andrézieux à Steve Mandanda et permis au club de quatrième division d’éliminer l’Olympique de Marseille (2-0) à la régulière et sans prolongation de la Coupe de France, le jeune milieu de terrain de 24 ans a vécu des heures et des jours heureux, d’une saveur agréable : « Je mentirai si je vous disais que mon quotidien est le même qu’avant. »

Lire la suite sur Le Dauphiné